Chroniques /  RétroFusées /  Movie map /  Ovnis /  Dossiers /  Blu-rays 
 
Précédent Suivant

Aliens, le retour

7 Ans séparent le 1er film de cette suite signée James Cameron. Enorme fan du film de Scott, il se voit confier le script et la réalisation suite au succès de Terminator. Faisant de cet opus un véritable Vietnam dans l’espace, Cameron réalise avec Aliens, le retour, non seulement le film le plus symbolique de son cinéma, mais également un approfondissement du thème de la maternité créé dans le premier.
« Get away from her, you bitch ! »

poster aliens

 

Synopsis: Ripley ,seule survivante du Nostromo, est retrouvée en hyper-sommeil aprés 50 ans de dérive spatiale . Elle apprend coup sur coup que non seulement la planète abritant les créatures a été colonisé, mais que le contact a été perdu avec cette colonie. Ripley retourne alors aprés hesitation sur la planète avec des Marines .

Si le premier film trouvait ses origines dans la paranoïa américaine post watergate, "Aliens, le retour" vient de l'autre traumatisme des 70's : Le Vietnam. Cette guerre où la technologie des fiers américains fut ridiculisée par des guérilleros sous militarisés. Cameron déclare à ce sujet  « cette guerre à été la preuve que la technologie ne fonctionne pas, je voulait montrer cela dans mon film ». Ripley est en fait un vétéran traumatisé, qui retourne sur place pour exorciser ses démons aux côtés de militaires suréquipés qui prendront une raclée par un enemi basique mais fatal (comme dans Predator, autre métaphore du conflit) . Aliens est un Vietnam horrifique dans l’espace, où la technologie ne fonctionne pas.


aliens vietnam
Dans l'espace on a des gros fusils entre les jambes, comme des vrais mecs !

Cameron  reprend les bases de l’univers original, mais les prend ici a contre-pied.
 Alors que dans Alien Ash le cyborg est hostile aux humains, l’être synthétique Bishop, est cette fois un personnage positif. De même contrairement au premier opus, ce sont les humains qui partent chasser l’Alien volontairement après avoir été briefés par Ripley. Et non l'Alien qui est un chasseur tapit dans un vaisseau.
 bishop ripley
Voilà à force de jouer avec des couteaux hein !

Malgré ces nouveautés, Cameron va également prolonger les thèmes d’Alien. C’est le cas par exemple de la relation mère/fille entre Ripley et Newt qui vient creuser la thématique de la maternité du premier film. Ici on apprend à Ripley que sa fille restée sur terre est morte de vieillesse (foutu hypersommeil !) et celle ci se trouvera une fille de substitution en Newt la petite orpheline qui, elle, l’appellera à la fin « Maman ».Une thématique qu’il appliquera également auc aliens en créant la mère des ALiens (apport énorme à la franchise) pour en dévoiler le cycle de ponte.
En procedant de la sorte cameron nous expose clairement le combat de deux mères Ripley/Newt – Reine Alien/Aliens .
ripley queen aliens
GET AWAY FROM HER YOU BITCH !

La thématique de l’homme avide et plus dangereux pour ses semblables que les Aliens est aussi de retour. Le personnage de Burke est là pour rappeler le comportement du cyborg dans Alien, tout deux ayant pour priorité la créature et non l’homme. Il est intéressant d’ailleurs de noter que si Bishop est si positif c’est grâce à sa programmation. L’humain est par nature indigne de confiance, le seul moyen d’en faire quelqu’un de bien c’est d’en construire un programmé pour cela. Bishop le dira à Ripley: « not bad for a human » confirmant qu’elle fait exception à la règle. On retrouve bien là le pessimisme du 1er Alien.
 burke aliens
Burke...espèce de petite raclure de bidet de ...GNiiii !!!!

Regarder Aliens permet surtout de voir ce qu’est encore jusqu’à aujourd’hui le cinéma de Cameron. On y retrouve sa fascination pour les machines à la mécanique complexe et la grosse artillerie (Terminator 2, Avatar, True lies), mais aussi la même critique d’une société capitaliste où la folie des hommes les mène à leur propre perte (Wayland company dans Aliens, Cyberdine dans les 2 Terminator, RDA Corporation de Avatar). Enfin  après Sarah Connor, Ripley est une héroïne au caractère bien trempée , une des premières d’une longue liste à venir chez Cameron .
 Cameron women
Cameron il aime les femmes qui en ont (des couilles, des flingues, du caractère, des muscles...)

Si l’apparition de l’horreur dans la Science fiction fit le succès de Alien, c’est le choc de cette imagerie guerrière moderne qui fera le triomphe de Alien, le retour et marquera son temps.
 La renommé de la saga doit beaucoup à cet opus que beaucoup considère comme supérieur au premier car plus musclé et profond psychologiquement.  Creusant les premiers thèmes tout en y apportant ses obsessions Cameron signe là une pure pépite. Culte

Pr Wicked

Précédent Suivant
Share



Un film de James Cameron
Avec Sigourney Weaver, Michael Biehn, Lance Henriksen

Tag : Aliens le retour, bishop, james cameron, prometheus, sigourney weaver


DANS LA MEME GALAXIE

Terminator
Alien 3
Alien résurrection
Alien, le 8éme passager
Dossier Saga Alien

Commentaires

Laisser un commentaire
Contrôle : 1+3= (Réponse : 4)
Pseudo
Commentaire