L’attaque de la Moussaka géante

slide

Burp…pardon…  désolé… on ne sait pas si on tiendra assez longtemps pour vous conter ce qui nous arrivé récemment, alors que nous étions en recherche d’un nouvel Ovni . Un champ électromagnétique de béchamel nous a attiré malgré nous vers l’astéroïde nommé Moussakos Nimportekus , tel  le rayon du Star Destroyer de l’Empereur Palpatine ! Rien ne bougeait à la surface, et ce n’est que quand nous posâmes le pied avec prudence  sur la surface gratinée molle de l’astéroïde que nous comprîmes ! Nous étions en présence du film grec le plus bizarre et gerbant de tous les temps ! Misère !

Synopsis: Gora, une extraterrestre, est télétransportée sur Terre  à l’endroit exact où se trouve une portion de moussaka abandonnée ce qui engendrera une créature monstrueuse et mortelle !
En effet, la part de nourriture se transforme alors en monstre géant qui envahit les rues d’Athènes, tuant au hasard dans les rues.

Si ce pitch hautement surréaliste ne vous a pas fait recracher votre verre de jus d’orange par le nez, bravo, vous avez passé la première phase éliminatoire de Jeux Olympiques (Grèce oblige), du n’importe quoi. Nous on en a encore les yeux qui saignent, et on a déjà oublié de quoi on venait vous parler…


 Ah oui merci Demis ! Alors donc voilà un type, Panos H. Koutras, qui a un boulot qui se réveille en sueur une nuit de 1995, en hurlant « NOOON ! Pas la Moussaka ! » Il faut dire qu’il en a trop mangé avant de se coucher pendant qu’il regardait Le Blob. Du coup il en fait un film. Logique. Cependant un doute saisit…est-il vraiment Grec ce type ? Non parce qu’à en juger par les clichés sur les grecs qui peuplent le film, on peut se demander si le cinéaste à déjà mis les pieds en Grèce avant le tournage. On a d’ailleurs retrouvé l’ enregistrement de la discussion autour du scénario (oui LA discussion, il n’y en a eu qu’une) :
Panos : » J’aimerais faire un film avec un monstre qui attaque une ville, chef !  Mais je veux que ça fasse très grec hein, il faut défendre notre cinéma national ! Alors il attaquerait Athènes le truc ok ? !
Producteur : Mouais pourquoi pas…quel genre de monstre tu vois ?
Panos : ben un truc qui représente bien la Grèce…j’avais pensé à une Moussaka !
Producteur : c’est gonflé ça, je prends ! Et les personnages alors ?
Panos: Grecs je vous dis, chef ! Tous des Pédés !
Producteur : Euh attends là, il n’y aura  pas de personnages féminins alors ?
Panos : Ben si…des travestis, ou des transexuels, mais t’inquiètes hein ils ont des seins !
Producteur: De la moussaka, des homos ET des travs…t’as pas peur que ça fasse trop grec au bout d’un moment ? Il manque plus que tu nous montres le Parthénon et ce sera l’apothéose !
Panos: ah tu…euh . Ça te dérangerait vraiment, le Parthénon ?…c’est à dire que, moi j’aurais bien aimé, enfin,. Tu vois...C’est grec quand même…
Producteur : Bon, bon, allez, arrête de chouiner, je t’enverrai un chèque, tu fais ce que tu veux je veux pas le savoir !  Mais pitié fous moi le camp ! …et colle moi des vraies gonzesses dedans quand même hein !… Taré va ! »

On est donc parti pour un festival de scientifiques gays à blouses roses gays se galochent dans le labo ! Panos avait envisagé un temps une scène de sodomie à l’aide d’une amphore corinthienne, mais les acteurs lui ont dit que ça faisait un peu trop homo même si c’était très grec. Vous l’aurez compris ce n’est pas sur ces scientifiques là qu’il faudra compter pour avoir une explication sur ce qui se passe vraiment en ville. Ne vous inquiétez pas, il y a dans Athènes un autre scientifique autrement plus sérieux qui a bossé, et qui sera à même d’analyser le problème avec efficacité !

merci Professeur, c’est déjà plus clair

Cela dit, il a raison le professeur ça dépasse l’entendement ! Imaginez donc vous ! Votre femme vous fait une tartiflette, mais vous n’avez pas faim… ça arrive. Pour ne pas la vexer quand elle retrouvera votre part dans la poubelle, vous partez dans un no man’s land à la rencontre d’un chien errant pour lui donner non ? Normal. Bon et bien c’est ce qui arrive au fils du premier ministre du pays un soir d’été. Manque de bol c’est pile le moment et le lieu qu’une extraterrestre a choisit pour aller se dégourdir les jambes sur Terre (on ne saura pas pourquoi, mais en tout cas ça aura bien foutu la merde son envie de promenade). Cette idiote se retrouve donc télétransportée DANS la part de moussaka, et effet secondaire indésirable, celle-ci devient géante (d’où le titre…).

Quelle conne cette Gora l’exploratrice !

Mais on rigole, on rigole n’empêche elle est très dangereuse cette Moussaka de l’espace ! Rien ne peux l’empêcher de parcourir des centaines de kilomètres en une nuit ni même freiner sa progression vers le centre d’Athènes ! C’est assez étrange d’ailleurs de voir la distance qu’elle parcourt en si peu de temps alors qu’elle avance très lentement. Mais quel est son secret ?!

C’était donc ça !

Ne minimisons pas la qualité des effets spéciaux. Pour arriver à rendre à l’écran le massacre d’une population par un morceau de plat gratiné, il en faut de l’ingéniosité. Grâce à l’aide de son beau-frère Nikos Moussakaliagas, superviseur des effets spéciaux appliqués aux plats cuisinés, Patos arrive à nous glacer le sang rien qu’à la vision de son monstre. Il en a conscience, et aime à jouer avec nos nerfs en faisant surgir la créature de nulle part ! Et c’est flippant !

Une Moussaka géante s’est glissée dans ces images, sauras tu les retrouver ?

C’est terrifiant non ? Si vous comme nous, partiriez en courant, les grecs eux, ça les fait sortir dans les rues et cavaler partout. On se demande pourquoi ces idiots sont sortis alors que les journaux télévisés et la radio disent de ne pas aller dehors. Evidemment,  le titan de bœuf et de béchamel n’en finira pas de les tuer ! Comment  ?

C’était donc ça !

Le 4éme Degré selon le dico c’est : Une brûlure si profonde qu’elle atteint les structures sous-cutanées, telles que les os et les muscles. La peau est carbonisée et présente un aspect cartonné. QUOI ?! Mais …alors tu nous mens Panos ! Non parce que à moins qu’il y ai foutage de gueule ça c’est pas du 4éme degré !

En même temps on leur a dit de ne pas sortir de chez eux…Maintenant ils sont tout tachés ! euh pardon, « calcinés jusqu’aux os. »

Cela ne fait aucun doute,  Panos H. Koutras est le Spielberg Grec. Fin observateur de la cellule familiale de son pays à travers une histoire qui plonge ses protagonistes dans une aventures hors norme, il arrive a remplacé E.T par un monstre de béchamel et à livrer sa version de « La guerre des mondes ». Glaçant, scientifiquement documenté, et narrativement parfait. Un chef d’œuvre culinaire !!

 

L’attaque de la Moussaka géante
  • 2.00 / 6 6
1 vote, 2.00 avg. rating (58% score)

Share this post Leave a comment

About The Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *