Cowboys VS dinosaurs

slide

« Blip, blip, blip » Nom de Zeus, mais qu’est-ce donc ? Il semble qu’un nouveau signal provienne de la galaxie des nanars que nous écumons pourtant depuis un moment ! Là ! Regardez ! C’est Oracle films group, un nouveau venu !! Syfy et Asylum ont de la concurrence ! Voyons voir ça ! QUOI ? Des cowboys et des dinosaures ? Ha ben merde alors !

Synopsis : Val Walker ancienne célébrité locale, est un cowboy brisé suite à un accident. Après 3 ans loin de chez lui, il retrouve sa petite ville de l’Ouest des États-unis attaquée par des dinosaures très en colère. En effet, après une explosion minière, sortent de leur trou millénaire tout plein de bêtes préhistoriques. La tuile !

Ah ouais, quand même ! La vache, on déconne pas quand on sort un nanar chez Oracle ! Mis en équipe pour Jurassic attack (qui parle de dinos aussi, il nous semble), le tandem Ari Novak à la « réalisation » et Rafael Jordan au « scénario » (les guillemets sont essentiels) est de retour. Des vrais pros puisque Novak a fait des effets spéciaux pour Die Hard 4 et Jordan a écrit « Les dents du bayou » pour syfy ! BOUM ! Alors là, toi qui voulais te foutre de leur gueule te voilà bien feinté ! Ils savent ce qu’ils font et connaissent même l’ingrédient secret sans lequel il n’est pas de bon nanar possible : La drogue ! Ici, ils en avaient beaucoup.

Rafael jordan qui a aussi écrit Poseidon Rex... Voila.

Rafael jordan qui a aussi écrit Poseidon Rex… Voila.

 

Rafael Jordan, le script de western il maitrise. Il sait qu’un bon cowboy, c’est un mec solitaire tourmenté. Walker (qui n’est même pas Ranger) son drame profond c’est qu’il a eu un accident de rodéo qui l’a fait sombrer dans la drogue (la même que celle utilisée pour la conception du film, ndlr) . Très important aussi, avoir un shérif dépassé par les événements, une semi bonnasse en détresse, et un vilain propriétaire cupide qui fait rien qu’à être intéressé l’irridium…irradium…irri…. Ouais enfin un truc hyper cher qui fait que « je m’en fous que tout le monde il meurt, je veux mes sous, hahahah j’aime l’argent, yark yark yark, hou comme je suis cupide et cruel ! » . Jordan étant très malin il n’oublie pas de nous émoustiller avec de gourdes en sous tif (parce qu’il fait chaud dans le Montana tu sais).

2015-05-25-16.43
Ari Novak, derrière sa caméra, a eu droit à autant de coke que son scénariste. C’est-à-dire beaucoup trop. Non parce que sinon il se serait aperçu que c’était son fils de 4 ans qui avait préparé tous les accessoires. C’est la seule explication. Franchement, à part dans des dessins animés, vous avez déjà vu écrit explosifs sur des explosifs? Hmm ?

cowboys vs dinosaurs critique nanar

EX-PLO-SI-FEU ! (et techniciens en blanc obligés)

Et une flèche enflammée qui fait exploser un dinosaure, c’est pas bizarre peut être  ? Hein ? Et qui à part ce crétin de gosse pourrait se dire qu’une caméra de vidéosurveillance peut passer à l’écran pour un détecteur de propane ? Ah oui pardon on a oublié de vous dire : si les dinos explosent, c’est parce qu’ils ont du propane dans le sang. Voilà, voilà…

cowboys vs dinosaurs critique nanar

Ta vie n’est pas complète tant que tu n’as pas vu un cow boy en poncho tenir une caméra de vidéosurveillance SNCF.

En même temps il faut le comprendre, Ari Novak, il peut pas être partout ! Il était déjà assez en galère à superviser les jeux d’acteurs. Et il n’a pas vraiment réussi. Comment vous situer ça… Vous voyez Hayden Christensen en Anakin Skywalker? A côté d’eux c’est un génie. Entre la chef de la mine qui « s’énerve » en agitant les bras, le regard hyper mystérieux du héros (rappelons qu’il s’appelle Walker, c’est dire le level de mystère), ou l’agacement du second rôle que personne ne croit (« mais voyons, je ne suis pas fou, heu ! Il y a des dinosaureuuuh !»), on en vient à regretter les pubs où des mongoliens chantent autour d’une brique de soupe.

cowboys vs dinosaurs critique nanar

 » HAAA ! Je suis tellement énervé moi ! Je secoue les bras pour la peine ! » (Notez l’efficacité du Shérif qui maitrise la forcenée)

N’oublions pas, enfin, les effets spéciaux dans lesquels Novak est passé maitre (si, on t’as dit : « DIE HARD 4 » !).  Déjà niveau gore, la barre est placée haute. Les marchands de prothèses d’Halloween à 5 dollars ont été dévalisés ainsi que les bouchers à qui on a acheté beaucoup d’ abats. C’est terrifiant ! Comme ça :

cowboys vs dinosaurs critique nanar

Scène dite « de la côtelette »

Il restait ainsi plus d’argent pour les effets numériques impressionnants, où le T-rex détruit la ville. Non ? Ah pardon. On nous fait signe que pour cause budgétaire le dinosaure empruntera gentiment les rues en respectant les bâtiments, car il est bien élevé. On a beau être un mastodonte préhistorique, on peut aussi être civilisé et respecter les infrastructures non ?!

cowboys vs dinosaurs 2

Et il attend même au feu rouge pour traverser !

« Cowboys Vs dinosaurs » a le mérite de ne pas tricher. Tu veux du nanar ? Et ben tu vas en avoir mon pote est pas du petit ! Oracle films group  est bien parti pour égaler syfy et asylum dans la cours de récré du film bien pourri mais rigolo. Ça sent bon pour la suite ! (Ah ben oui on veut une suite là !)

Cowboys VS dinosaurs
  • 1.00 / 6 6
1 vote, 1.00 avg. rating (49% score)

Share this post Leave a comment

About The Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *