L’attaque du requin à deux têtes

slide

Amis voyageurs de l’infini, bonjour à vous. Aujourd’hui nous te parlons d’un objet filmique si calamiteux qu’il en est devenu hypnotisant. Des effets spéciaux à plusieurs millions de centimes de roupies, jusqu’aux jeunes filles dénudées, en passant par un jeu d’acteur qui ferait peur à Francis Huster (c’est dire), « L’attaque du requin à deux têtes » se pose, à ce jour, en mètre étalon  du nanard absolu. Une prouesse !

Synopsis : Le professeur Babish et ses élèves, en excursion en pleine mer, se retrouvent bloqués sur leur bateau après qu’un mammifère mort en ait endommagé l’hélice et la coque. Ils décident de patienter sur une petite île à proximité pendant que les techniciens réparent le bateau. Mais ces derniers se retrouvent attaqués par un gigantesque requin à deux têtes. A présent coincés sur l’île, celle-ci se met à être secouée par des tremblements de terre.

Après leurs deux films déjà cultes ayant pour star Megashark, le requin à taille variable (contre Giant Octopuss et contre Crocosaurus), Asylum s’est demandé ce qui serait encore plus fort qu’un requin géant.  « Mais c’est bien sûr ! » crièrent les scénaristes, « un requin à deux têtes ! ». Ah ouais, quand même… Bon et bien allons y alors. Après tout, un aileron, deux têtes, 2000 dents, c’est de l’or en barre cette créature ! Et tant qu’à faire autant engager des actrices aux grosses…capacités, qui jouent super bien la peur.

Oui voilà, la peur...

Oui voilà, la peur…

Merci mesdemoiselles c’était parfait, signez là… Et n’oubliez pas votre bikini pour demain, hein ! Oui Bikini parce que vu que le but est de montrer de la meuf à poil il faut que le scénario s’adapte. Comment ? Facile ! On n’a qu’à dire que c’est pour un « semestre à la mer » ! C’est courant ça, les semestres à la mer, non ? 6 mois en bateau pour l’école, ça passe tout seul ! Allez zou, fous moi tout ça en maillot !  Organisé par un prof en tongs, qui apparemment se fout que ses étudiants se tripotent plutôt qu’ils n’étudient,  le cours de ce vrai loup de mer se limite à la découverte d’un sextant… Bon c’est  un programme vite emballé vous en conviendrez, mais du coup ça laisse plus de temps pour se tripoter ! Et ça, ça colle bien à l’esprit du film.

Donc le gars accroupi c’est le prof et les jeunes à moitié à poils sont des étudiants…Tout va bien.

Donc le gars accroupi c’est le prof et les jeunes à moitié à poils sont des étudiants…Tout va bien.

Déjà là on frise le génie. Mais on l’atteint vraiment dans l’inventivité des effets spéciaux a adapter la taille du requin en fonction du plan qu’on veut. Donc tandis que deux coquinettes lesbiennes/ bi allument un ado en rut avec de l’eau seulement à mi taille, (ou vous l’a dit c’est intellectuel), le golgothe à deux têtes débarque et les bouffe toute crues. Mais attendez… Juste avant, on l’a vu il faisait la taille d’un bateau… Et là il se faufile à hauteur de taille, comme une anguille ? Bon allez pas grave, Barba-sharka hulahup ! Il se transforme à volonté et zou, format mini !

Pendant que les étudiants font leurs devoirs dans un plan à trois bisexuel, le requin géant se faufile dans 1 métre d'eau... Voila, voila.

Pendant que les étudiants font leurs devoirs dans un plan à trois bisexuel, le requin géant se faufile dans 1 métre d’eau… Voila, voila.

Le requin, parlons-en. En économisant un mois d’argent de poche, un enfant de 10 ans peut se fabriquer le même. Non parce qu’on rigole, on rigole, mais là tout de même il y a des limites au-delà desquelles le second degré ne parvient plus à masquer la médiocrité abyssale de ce « film ». De bout en bout la créature est un désastre. Les gros plans révèlent sa confection de papier mâché avec yeux en plastiques et  dents découpées dans du papier Canson, tandis que les images de synthèses  ont été générées par un Amstrad de 1986.Mais le plus fort du plus fort, ce sont les scènes où ils ont oublié de lui coller ses deux têtes au machin. Si, si sérieusement !

 Après la valise, le requin en carton. Pour info la nana essaie d’allumer son zippo pour faire péter un baril d’essence… Là dans la tête de gauche… Le baril… Voila…

Après la valise, le requin en carton. Pour info la nana essaie d’allumer son zippo pour faire péter un baril d’essence… Là dans la tête de gauche… Le baril… Voila…

Bon, c’est sans doute la faute au budget attribué au cachet de LA star du film. Carmen Electra !! Mais oui ! L’ex bombe d’Alerte à Malibu, qui a pris 20 kilos, dont 10 de botox, est de la partie, et incarne la femme du Pr Babish (joué par Charlie O’ Connell, frère de Jerry, et très, très mauvais acteur). Ce serait hilarant si ce n’était pas si pathétique. Carmen, qui n’est là que pour que son nom au générique n’a pas de rôle, si ce n’est d’être filmée façon spot de pub pour le téléphone rose.

0
On vous passe  les tremblements de terre où les acteurs titubent pour simuler le déséquilibre devant une caméra qui elle ne bouge pas, les plans inutiles sur des actions sans intérêts, et tant d’autres aberrations, car on n’en finirait pas ! Car rien, vraiment rien, n’est à sauver dans L’attaque du requin à deux têtes. Autant les autres productions Asylum nous laissaient hilares, autant là le jeu des acteurs est tellement mauvais (mais tellement mauvais !) qu’on n’arrive pas vraiment à s’amuser. En fait ça donne envie de demander au ciel « Pourquoi seigneur pourquoiii ? ! »

"‘WHY, GOD ! WHYYY !" . Si, si, ils ont osé…

« ‘WHY, GOD ! WHYYY ! » . Si, si, ils ont osé…

Toujours aussi cheap sur ses effets spéciaux, sa  mise en scène et son scénario pondues par des mecs bourrés, ce nouvel opus aquatique d’Asylum brille par ses jeux d’acteurs  affligeants, et ses lolos tout partout. On ne vous garantit pas que vous vous marrerez, mais ne serait-ce que pour relativiser sur un mauvais film, L’attaque du requin à deux têtes  peut être utile. Car comme le disait un gars cité dans Abyss : quand on regarde les abysses, les abysses vous regardent. CQFD !

L’attaque du requin à deux têtes
  • 2.00 / 6 6
1 vote, 2.00 avg. rating (58% score)

Share this post Leave a comment

About The Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *