Le livre de la jungle

slide

« Encore une adaptation live ? Mais vraiment Disney n’a plus d’idées ». Voilà le genre préjugé qu’on entend trop souvent. Pourtant le « Alice au Pays des Merveilles » de Burton n’est pas inintéressant (si on oublie Johnny Depp), « Maléfique » a beaucoup de bonnes choses, et « Cendrillon » est un très bon Kenneth Branagh. Autant vous dire que « Le livre de la jungle » par un de nos réalisateur Favreau-ri (ahahah…hum), on attendait ça avec impatience !

Synopsis : Mowgli, un petit homme élevé dans la jungle par une famille de loups, n’est plus le bienvenu dans la jungle depuis que le redoutable tigre Shere Khan, qui porte les cicatrices des hommes, promet d’éliminer celui qu’il considère comme une menace. Mowgli, guidé par son mentor la panthère Bagheera, se met en route pour le village des hommes.

Le livre de la jungle est automatiquement associé à deux œuvres majeures : le roman mature de Kipling (1894), et l’adaptation groovy de Disney (1967). Trouver l’équilibre entre ces deux tons, le sombre de l’ère victorienne et la légéreté des 60’s, c’était ça le vrai défi. Surtout quand on s’adresse à un public moderne bien conscient des œuvres en question. Défi relevé haut la main. Tandis que le thème de l’appartenance à une communauté est bien présent, on alterne entre moments trop choupis et vraies scènes d’affrontement haletants. Entre bribes de chansons du Disney et plans impressionnants. Favreau fait ici un numéro de funambule impeccable pour ravir petits et grands.

Livre de la jungle critique

ben oui c’est sympa la jungle pour un enfant, non ?

En même temps, on va faire nos frimeurs, on s’en doutait que ce serait génial. Parce que Jon Favreau ne déçoit jamais. Changeant de genre quasiment à chaque film il le fait sur un ton irrésistible. Quand il fait du fantastique, c’est en mode années 80 Zathura). Quand il fait du super héros il y colle du AC/DC et des vannes(Iron Man). Quand il fait de la S.F ( Cowboys VS Envahisseurs) il en fait un western steampunk. Quand il fait un film indépendant (Chef) c’est un feel good movie du tonnerre. Bref il fait ses films avec cœur et générosité, et ça se voit. Son amour pour le roman et le dessin animé est ici flagrant. Son filmage immersif de l’action n’a d’égal que sa bienveillance tranquille à filmer la complicité de Baloo et Mowgli. Un petit mot sur les effets spéciaux pour les animaux : Bluffant.

Livre de la jungle critique

Quoi ? Vous n’avez jamais nagé avec un Ours ?

Favreau étant un mec très intelligent, il sait que ce qui fera que son adaptation live sera convaincante c’est aussi le casting des voix. Bon là il a sorti le grand jeu. C’est un sans faute : Ben Kingsley est un Bagheera calme est autoritaire, Sacrlett Johannson envoutante (comme dans Her) est une Kaa parfaite, Bill Murray en Baloo… énorme. Et cerise sur le gâteau Christopher Walken en roi Louie… OH DEAR GOD. Quel pied ! N’oublions pas Neel Sethi tellement choupi que Angélina Jolie veut l’adopter. Ah… Idris Elba en Shere Khan ? DE LA BOMBE ! (Donc oui on vous conseille la V.O. si vos enfants sont assez grands).

Livre de la jungle critique

Ici en parfait équilibre entre le roman et le dessin animé, Favreau continue de faire un cinéma généreux comme on aime. Un film familial, chantant et mignon, autant que haletant et impressionnant. Bref c’était une grosse attente et on n’est pas déçu du tout !

Le livre de la jungle
  • 6.00 / 6 6
1 vote, 6.00 avg. rating (91% score)

Share this post Leave a comment

About The Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *