Sharknado 2

slide

Amis du nanar fendard bonsoir ! Il y a encore peu, déclarer que les films de requins Asylum, les rois du nanar fauché, étaient ce qu’il y’avait eu de mieux depuis « Les dents de la mer », vous valait au mieux un lynchage public. Mais depuis que « Sharknado » a cassé la baraque en 2013, on passe moins pour des cons ! La team gagnante Sharknado est de retour. Et cette fois le bouton « port’ nawak » a été poussé au max. HOLY SH…ARK !!

Synopsis : Fin Shepard va rendre visite à sa famille à New york. Mais voilà-t-y pas qu’une nouvelle tornade de requins s’abat pile là où il se trouve. La grosse pomme va être croquée !

Succès mondial oblige, cette suite a droit à un vrai budget (comprenez plus que les 3 roupies du premier film), mais aussi a l’application particulière du scénariste (dont il faudrait surveiller la consommation de drogues). Plaçant volontairement le film sous le signe du nanar assumé, Thunder Levin (oui c’est un vrai nom) sait qu’il écrit un bousin, en est hyper fier, et le fait même en respectant les trois piliers du nanard Asylum.

 Pour info Thunder il a écrit et réalisé ça… Tu vois le level du mec ? « it’s the end of the world yo ! »

Pour info Thunder il a écrit et réalisé ça… Tu vois le level du mec ? « it’s the end of the world yo ! »

Premier pilier: Un scénario blindé d’incohérences que même un lofteur trouverait débile.
Niveau stupidité le concept hautement what the fuck du premier film (des requins dans une tornade donc) fonctionne toujours parfaitement. Mais rien ne nous avait préparé à ce festival de n’importe quoi. RIEN ! Besoin d’un grappin ? D’une pelle ? d’une tronçonneuse  ? Pas de problème,tout le monde a sous la main ce qu’il cherche au bon moment ! Quant au comportement des New yorkais menacés, entre ceux qui font des pirouettes inutiles pour le style, et ceux qui marchent peinards alors qu’on leur dit de rester chez eux, on en viendrait presque à leur souhaiter la mort.

New York périt sous les requins! Mais à la chaine météo ils font des infographies mortelles !

New York périt sous les requins! Mais à la chaine météo ils font des infographies mortelles !

Deuxième pilier d’un bon nanar Asylum : une réalisation moisie.
Autant quand les films sont fauchés, le doute est permis, mais là c’est une certitude, les mecs le font exprès. Et c’est tant mieux, parce que des effets spéciaux dignes d’une super NES 16 bits de 1990 c’est ça qu’on veut !! Des bons vieux requins bidons avec du sang numérique, aux faux raccords en passant par les incohérence flagrantes, tout y est. Trois fois le même plan d’affilé? Check ! Des objets à tailles variables pour les besoins de « l’histoire » ? Re check ! Si vous aimiez le requin qui passait de 50 mètres à 10 mètres dans les « Megashark », vous allez kiffer la tronçonneuse magique qui triple de taille !

YOLO ! On s’en fout, c’est épique !

YOLO ! On s’en fout, c’est épique !

Dernier pilier un festival de « stars » has been qui jouent hyper mal.
Ici encore c’est la foire à la saucisse de la star has been qui vient faire son caméo.
Kelly Osbourne, Perez Hilton, Will Wheaton, et bien sûr Tara Reid et Ian Ziering (« Beverly Hills »). Ian c’est toujours Fin Shepard (« le berger des nageoires », waouh…), mais cette fois Fin il rigole plus. C’est carrément un super héros ! Le mec sait tout faire ! TOUT !! Tu peux oublier ces gros nazes d’ Avengers, lui, il sauve New York tout seul, avec une main dans le dos. Heureusement qu’il est là d’ailleurs parce que les autres ne servent à rien en fait… Sauf a courir en criant. AH on a failli oublier. Robert Hays, le héros de « Y’a-t-il un pilote dans l’avion » pilote un avion… Du génie !

Rien que pour ça il faut le voir !

Rien que pour ça il faut le voir !

On va vous la faire simple, « Sharknado 2 » nous a fait fondre le cerveau, grillé les yeux et pété les zygomatiques au delà de toute espérance. Avec une ambition entre « Snakes on a plane », « Le jour d’Après » et « Avengers », ce film prouve qu’ Asylum sait pertinemment qu’on attend d’eux des films foireux mais drôles, et le fait avec talent. Vivement « Sharknado 3 », confirmé pour l’été 2015 !

Bonus blu ray :
Les bonus vont permettront de continuer l’aventure débile en coulisse et de vous marrer encore facilement 30 minutes.
Making of
Les effets spéciaux
Les cameos
Scènes coupées
Bande-annonce

Sharknado 2
  • 4.00 / 6 6
1 vote, 4.00 avg. rating (74% score)

Share this post Leave a comment

About The Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *