The killing joke

slide

Aaah DC , Marvel… Marvel/DC. C’est un peu les Stones /Beatles de la bande dessinée. Les mauvais garçons contre les gendres idéaux. Loin de nous l’idée de choisir un camp, mais si en matière de cinéma Marvel dame le pion à la maison de Gotham, incontestablement les longs métrages animés DC restent ce qui se fait de plus intéressant en matière de super héros ces dernières années.

Synopsis : Barbara Gordon est depuis trois ans Batgirl. Après un désaccord avec Bruce Wayne elle décide de raccrocher le costume mais se fait tirer dessus peu après par le Joker au domicile de son père le commissaire. Le Joker enlève ce dernier pour attirer Batman dans un piège.

Pour beaucoup, « The killing Joke » est la meilleure histoire du Joker des comics DC. Et pour cause, elle revient de manière non manichéenne et humaine sur l’origin story du clown ainsi que la recherche de rédemption de Batman, tout en narrant la folie de son plan monstrueusement barré. Une juxtaposition d’humain et de folie donne au récit un écho profond à la démence du méchant d’habitude très caricatural, et qui humanise au passage un batman qui cherche autre chose que de cogner. A la fois sombre et plein d’optimisme, ce batman est sans doute le plus complexe de la série. Un régal de scénario.

batman-the-killing-joke-critique

Le genre de face à face qu’on aiiiiime

L’avantage de cette adaptation animée, comme c’était le cas pour celle du monumental « Dark knight returns », c’est que contrairement aux films live, les réalisateurs ont la liberté de coller case à case à l’intrigue du comics. Et donc d’en préserver le rythme. Enfin sauf si, comme ici, l’histoire originale ne permet d’atteindre que 60 minutes, alors qu’il faut 80 minutes pour un long métrage. On se coltinera donc un prologue d’amourette inutile entre Batgirl et Batman (berk) histoire d’amener à l’enlèvement de Gordon qui ouvre le comics. Mais patience, passé cette purge, c’est vraiment malsain, dark et excellent.

 

batman-the-killing-joke-critique

Bienvenue en enfer Gordon !

En un mot, pour tous les déçus des films de super héros, super contrôlés par les studios, l’animation est votre bouée de sauvetage. Un récit excellent fidèle au comics, qui même s’il est rallongé inutilement, est taillé pour les fans de Batou. Si en plus on vous dit que le Joker est de nouveau doublé par la voix de Mark Hamill…

The killing joke
  • 5.00 / 6 6
1 vote, 5.00 avg. rating (83% score)

Share this post Leave a comment

About The Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *