The place beyond the pines

slide

Derek Cianfrance revient trois ans après son « Blue Valentine », mélo plutôt bien reçu par la critique et les spectateurs. Toujours préoccupé par les trajectoires humaines et leur tourments, il livre avec « The place beyond the Pine »s un film sensible, tourmenté et vraiment puissant sur le dcestin, et le rachat de ses erreurs. Un très beau coup de poing émotionnel déguisé en polar.

Synopsis : Cascadeur à moto, Luke travaille dans une foire itinérante avec succés. Quand son spectacle revient à Schenectady, il découvre que Romina, avec qui il avait eu une aventure, vient de donner naissance à son fils. Pour subvenir aux besoins de sa nouvelle famille, il quitte le spectacle et commet une série de braquages faute d’un job qui paye assez bien. Mais Luke va bientôt croiser la route d’un policier ambitieux, Avery Cross, décidé à s’élever rapidement dans sa hiérarchie gangrenée par la corruption. Deux trajectoires de deux pères pas si différents que ça.

The place beyond the Pines est un film surprenant à plus d’un titre. Tout d’abord parce qu’on s’attend à voir un polar, avec son histoire de braqueur malgré lui qui fait ça « pour la bonne cause ». Bien sûr on pense à Drive construit sur le même schéma, sauf que surprise, cette ambiance policière qui règne sur le film n’est que la surface extérieure du propos du cinéaste. Juste en dessous au centre du film c’est en fait d’un discours sur la thématique de la filiation qu’il s’agit. Le vrai sujet du film est en fait comment les erreurs de nos pères résonnent dans le futur pour se répercuter sur la génération suivante. Et là comparé à un Cloud Atlas bien trop mystique sur le sujet on nous donne du concret qui serre la gorge.

place beyond the pines

Derek Cianfrance à au-delà d’avoir un propos intéressant une mise en scène du même calibre. Tout comme il nous prend à contre-pied sur l’attente d’un polar classique, il va à l’encontre point par point de ce à quoi on s’attend. Donnez des exemples révélerai trop de rebondissements mais après le coup de théâtre énorme, il est impossible de savoir où l’on va vraiment, même si une trajectoire claire se forme lentement. On passera le reste du film à s’attendre à l’issu d’une scène qui finira en fait autrement. Exemple révélateur de l’ingéniosité de Cianfrance, sachant que ces Dames n’attendent qu’une chose, le torse de Ryan Gosling, il le leur donne dès le premier plan, pour mieux s’en débarrasser et faire son film qu’il poursuit par un plan séquence passionnant. Ça s’appelle un metteur en scène.

the place beyonbd the pines critique
Avec des images et un rythme à la poésie quasi hypnotique, ponctué par des moments de tensions vraiment forts, The place Beyond the pines est un grand film. Une œuvre sur le cycle de la vie d’une puissance énorme qui joue sur le rythme, déjoue nos attentes, et émerveille nos yeux, le tout avec des acteurs formidables. Bref, du cinéma.

The place beyond the pines
  • 0.00 / 6 6
0 votes, 0.00 avg. rating (0% score)

Share this post Leave a comment

About The Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *